Hentai Heroes - Jeu hentai gratuit en français


Fanfiction: Neko, Kitsune et Humain, le combo gagnant! [Par Liliael]


Un trio bien excité.

Je vous présente cette semaine une fan fiction écrite par l’une de mes membres sur le serveur discord. En effet un concours avait était lancé. Le but? Réaliser une fanfic Hentai avec quelques conditions: mettre certaines phrases fixées d’avance dans la fanfic! Tout a était merveilleusement bien respecté (ce qui m’as d’ailleurs déclenchée un fou rire). Les phrases à mettre sont soulignés+ en gras! Je vous souhaite une bonne lecture et vous attend sur le discord pour les prochains concours!

____________________________________________________

Astria arriva en ville accompagnée d’Iria, toutes deux étaient d’une beauté effarante et ne cessaient d’attirer les regards mais, habituées, elles n’y prêtèrent pas attention. Astria poussa doucement son amie en avant avec un petit sourire aux lèvres tout en chuchotant :

 « Dépêchons-nous où nous allons être en retard et tu ne désires pas le faire attendre, si ?

Tournant doucement la tête, celle-ci acquiesça timidement, se mettant à marcher un peu plus rapidement, traversant les rues et ruelles, les deux filles semblaient chercher un endroit précis avant de finalement s’arrêter devant un bâtiment situé juste à côté de la taverne.

Croisant les bras Iria ne put s’empêcher de sourire :

Évidemment, ça lui ressemble tellement, s’il est bourré, je le tue puis le fait cuver.

Lui tapotant l’épaule, Astria passa ensuite sa main dans les longs cheveux de la jeune fille.

Iria avait de magnifiques cheveux soyeux et descendant jusqu’à son bassin, d’un noir profond, ils étaient si lisse et sans défauts qu’ils semblaient être coiffés comme par magie, grande et fine, elle paraissait avoir la vingtaine et était habillée d’une belle tenue moulante de couleur aussi sombre que sa chevelure et mettant en évidence ses courbes assez développées.

Astria quand a elle plutôt petite avait un corps voluptueux et n’avait rien à envié a sa partenaire, arborant une crinière flamboyante tressée jusqu’au milieu de son dos, elle avait pour habit une tenue aussi blanche que la neige visant à mettre en valeur cette particularité dont elle était si fière.

Avec un sourire aux lèvres, la rouquine ouvrit la porte puis elles entrèrent sans hésiter, se mettant à déambuler dans la petite résidence sans se dissimuler, voulant faire part de leur présence, un grognement étouffé se laissa entendre non loin et attira les jeunes filles qui découvrirent un homme affalé sur une table les dévisageant d’un œil attentif, des bouteilles étaient disposés sur la table toutes aussi vide les unes que les autres pourtant il ne semblait pas plus alcoolisé que ça.

Iria se précipita alors vers lui, le frappant violemment au visage et, alors qu’il se redressait sur sa chaise, elle en profita pour se mettre à califourchon sur ses cuisses, passant ses bras autour de son cou, l’embrassant langoureusement, le tout sous le regard amusée d’Astria qui lança d’une voix douce :

Tu lui as manqué, Awyn. Il va falloir assumer, la route fut une vraie corvée pour moi.

Prolongeant le baiser tout aussi amoureusement, il finit par manquer d’air et dû se résoudre à la faire lâcher prise en se saisissant de la base de ses queues, en y faisant de doux vas-et-viens en leur tirant doucement dessus ; poussant un gémissement mêlé à un cri de surprise, la Kitsune rougit et recule, tout en se léchant les lèvres, ce qui permit à Awyn de reprendre son souffle et, lui adressant un beau sourire, il lui toucha le nez :

Ça ne fait que trois jours Ir’, tu abuses, non ?

Iria gonfla les joues et fit signe a Astria d’approcher, étant sa complice depuis toujours, elle n’eut aucun mal à voir que la Kitsune était agacée et d’humeur taquine et, passant dans le dos d’Awyn, elle se saisit de ses bras, les lui passant derrière la chaise, et les attacha avec sa propre ceinture qu’elle venait de défaire. Puis, s’appuyant contre lui, elle caressa tendrement la joue d’Astria en léchant l’oreille du jeune homme qui, stupéfait, n’avait pas vu le coup venir et ne réagit pas assez vite se retrouvant paralysé par la ceinture et sa copine.

Devant le comportement des filles, il ferma les yeux, les sachant taquines et ne voulant pas se faire manipuler.

Toujours en lui caressant la joue, elle appuya sa poitrine contre le dos d’Awyn, venant embrasser Iria tout en descendant lentement ses mains pour venir masser ses seins tandis qu’elles entrelaçaient leurs langues et se rendirent les caresses tendrement.

Awyn ne pouvait ignorer leurs mouvements, sentant la Kitsune qui se frottait volontairement a lui, ses battements de cœurs s’intensifièrent alors qu’il rougissait un peu et sentait sa verge durcir lentement.

Ça suffit vous deux, j’ai compris ! Je n’aurais pas dû ignorer les demandes d’Iria.

Éclatant de rire, Iria se laissa glisser entre ses jambes alors qu’Astria glissait sensuellement ses doigts le long de son torse, déchirant son haut avec ses griffes puis elle miaula un peu avant de planter ses crocs dans son cou.

Je m’en bas les couilles, frère ! Ta Neko de sœur et ta femme de Kitsune veulent te baiser et nous allons te faire cracher un maximum.

Sur ces paroles, elle alla se positionner dans le dos de la renarde en remuant ses oreilles et sa longue queue bleue. S’accroupissant, elle se saisit a pleine main de la poitrine d’Iria, la massant sauvagement sous le regard d’Awyn qui venait d’ouvrir les yeux.

Observant le comportement de sa sœur et de sa petite amie, il ne tarda pas à sentir l’excitation monter et il serra les dents lorsque Iria glissa sa main sur sa verge. Cette dernière, gémissante des actions de la Neko, sentit ses tétons durcir tandis qu’elle se dandinait quelques peu en venant libérer Awyn de son bas et tout en se collant a lui.

Prenant son intimité a pleine main, Iria se mit à la caresser sensuellement tout en en léchant le bout, ce qui l’agrandit encore un peu, tandis que de son côté Astria parcourait maintenant de ses mains le corps de la Kitsune, en prenant soin de s’attarder sur les endroits sensibles, ce qui la fit gémir davantage, sa queue se glissa entre les cuisses d’iria, venant frotter son intimité assez fortement alors qu’elle glissait une main sur la sienne et faisant de même.

Toujours attaché, Awyn ne pouvait que se laisser faire en haletant et remuant le bassin, comprenant malgré lui qu’il était sous l’emprise de ses deux succubes.

Il tenta de se libérer mais en vain, il était clair qu’Astria était douée pour attacher les gens, comme elle l’avait démontrée plusieurs fois en s’amusant à faire du bondage.

Gémissant, il savourait la bouche de la Kitsune qui s’était mise à le sucer passionnément, venant caresser son sexe avec sa langue le lubrifiant de sa salive.

La Neko se déshabillait de plus en plus, éprouvant le besoin de se sentir libérée, se retrouvant ainsi totalement nue dans la pièce alors qu’elle glissait sa tête entre les cuisses d’Iria, venant presser sa bouche contre son sexe.

Elle donnait de petits coups à travers le vêtement tout en branlant une queue de la Kitsune, ce qui eut pour effet de la chauffer davantage et elle se mit à faire une gorge profonde à Awyn qui ouvrit la bouche, salivant et ne parvenant plus à parler tant le plaisir envahissait son esprit.

Iria était aux anges, l’un de ses points sensibles était mis à rude épreuve, il ressentait les mouvements d’Astria assez intensément à cause de sa queue, celle-ci mouillait de plus en plus, entachant sa culotte que la petite rouquine lui retira à coups de dent, mordillant au passage ses lèvres, ce qui lui fit arracher un cri. Le jeune homme, déjà sur le point de jouir, se retenait pourtant le plus possible et se mit à donner de violents coups de bassin, enfonçant davantage sa verge dans la gorge de la Kitsune. Palpitante, elle se déchargea alors de sa semence qui n’eut aucun mal à remplir Iria qui, léchant et suçant le gland, s’empressa de l’avaler en en perdant le moins possible. Retirant la verge, tout en passant sa langue sur toute sa longueur, elle la nettoya sans hésiter, en prenant bien soin de la rendre aussi présentable qu’avant, passant sur ses moindres recoins et mordant les testicules aux passages.

Elle se releva alors en ignorant les plaintes d’Astria, elle voulait plus de son intimité, elle redressa alors la Neko sans ménagements et l’amena sur les genoux de son frère, ce qui la fit pencher la tête et écarquiller les yeux :

– Nyaa ?

Poussant alors sur ses épaules Astria, celle-ci laissa échapper un grand cri quand elle sentit le sexe de son frère lui pénétrer violemment et profondément l’anus. Incapable de s’en extirper, elle comprit alors le manège de son amie tandis que quelques larmes perlaient à cause du puissant membre qui venait de percer son fessier.

Iria, souriante, se mit alors à caresser son propre clitoris, qui s’étira alors formant un pénis aussi imposant que celui d’Awyn et, alors que la neko tendait une main visant à l’arrêter, elle prit une expression d’ « Ahegao », déformée par le plaisir, lorsqu’elle sentit la seconde verge s’enfonçait en elle, se frottant contre celle d’Awyn.

Iria, de son côté, gémit un grand coup, se collant à eux puis commença à bouger en embrassant son petit amie, tout en malmenant la poitrine de sa partenaire, prise en sandwich.

Astria ne pouvait et ne voulait se défaire, habituée à voir la Kitsune faire ce genre de choses, elle n’avait cependant jamais eue l’occasion de la sentir en elle et devait bien reconnaître que les sensations étaient tout autres, à tel point que cela la fit crier de plaisir, tout en se mettant à téter le sein de la renarde, le suçant et le mordillant.

La scène dura plusieurs minutes ou tous gémissaient et bougeaient violemment leurs bassins afin d’égaler ou même surpasser la cadence des autres.

Plus le temps passait et plus les verges devenaient épaisses, emplissant entièrement l’intérieur d’Astria, qui semblait perdre la tête à chaque pénétration jusqu’au moment ou dans un dernier et violent assaut, elle fut remplie de l’épais et bouillant sperme d’Awyn puis par Iria, venant jouir à son tour en inondant les deux de sa cyprine qui se répandit sur le sol. La Kitsune recula chancelante et, peu sûre d’elle, extirpe sa verge de l’intimité de la Neko dans un grand bruit visqueux et obscène.

Astria, complètement soumise et épuisée, s’effondra sur le sol, prise de spasmes de la semence s’écoulant de ses orifices alors qu’Awyn semblait toujours bien dur et désireux, son sexe palpitant toujours et étant dressé comme jamais.

Iria ricana, venant embrasser Astria puis, passant une main entre les cuisses de celle-ci, lécha ensuite ses doigts recouverts de leurs différents fluides.

Se redressant ensuite, elle la porta ensuite jusqu’au lit afin qu’elle puisse se reposer et récupérer avant d’elle-même se rhabiller en utilisant ses capacités magiques pour réparer et nettoyer ses vêtements.

Puis, Iria alla détacher son homme adoré, Awyn.

Celui-ci se libérant d’un mouvement de la main pour se précipiter sur sa femme, voulant la baiser sauvagement mais elle ne se laissa pas faire, pointant un doigt sur son pénis :

– Aurais-tu oublié ce que je suis ? Allons autre part… Et si tu tentes quoi que ce soit, je te sodomise avec ton propre pénis !

Comprenant qu’elle ne rigolait pas, il obéit aux ordres de la renarde à quatre queues, allant se rhabiller avant de se placer à ses côtés. Prenant Awyn par la main, elle jeta un rapide coup d’oeil à la Neko endormie, baignant dans ses fluides puis lui tira la langue avant de quitter le bâtiment, d’un pas vif entraînant son homme derrière elle et ne lui laissant aucune liberté d’action :

– Nous allons en profiter pour rattraper le temps perdu et tu as intérêt d’être à la hauteur mon cher !

Il la connaissait depuis suffisamment longtemps pour reconnaître ses menaces à peine voilées et savait ce que lui coûterait la désobéissance, portant machinalement une main à ses hanches en grimaçant. S’en apercevant, Iria sourie malicieusement en mimant un geste de pénétration puis l’attira vers la taverne :

– Allons manger mon pervers adoré, tu m’as un jour promis de me faire goûté de l’alcool je te rappelle…

Sans lui laisser le temps de répondre, elle ouvrit d’un geste brusque la porte et se dirigea vers une table un peu à l’écart, dans un coin assez vide et tranquille. Tout en s’installant, elle lui ordonna de faire de même d’un simple regard avant de commander des boissons et une assiette de charcuterie car elle raffole de viande.

Lorsque le plat arriva, elle rapprocha le plat et la boisson d’elle avec un sourire arrogant, tout en observant la réaction d’Awyn qui ne se fit pas attendre. Alors qu’elle attrapait un saucisson pour venir le sucer et le croquer sensuellement, il claqua la langue et s’adressa à elle :

– Tu abuses, Iria ! Depuis que ta nouvelle queue est apparue tu deviens ingérable, et ce aussi bien dans la vie courante que sexuelle ! Même Astria l’admet…

Ignorant ses paroles, elle donna un violent coup dans ses parties génitales, le pliant en deux, la tête presque en-dessous de la table, puis, toujours en mangeant la viande, elle s’empara de ses jambes avec ses queues et l’attira sous la table. Le peu de clients l’ayant vu faire détournèrent le regard ou quittèrent l’établissement, car en effet, les Kitsunes comme elles ont très mauvaise réputation mais peu lui importa, elle les ignora tout autant.

– Tu mérites une punition pour ce que tu viens de dire ! Je suis simplement devenue plus exigeante… Alors si tu ne veux pas que je te quitte pour un gars meilleur que toi et que je ne tombe amoureuse d’un autre, je te conseille de me donner envie de rester.

Suite à ces paroles, elle passa une main en-dessous de la table et, empoignant la chevelure de son petit ami, amena directement sa tête entre ses cuisses, les écartant légèrement. D’abord réticent, il ne résista pas longtemps, il était avant tout un homme et l’aura émanant d’Iria incitait davantage à la luxure qu’autre chose. Ainsi, il défit discrètement le bas de sa femme et vint apposer sa langue ainsi qu’un doigt sur ses lèvres intimes, la faisant sourire de satisfaction de sa réaction.

Faisant mine de rien, elle enchaînait les verres et vidait lentement l’assiette alors qu’elle se faisait caresser et lécher tendrement, ses jambes tremblèrent un peu tandis qu’il lui mordillait les lèvres et jouait avec son clitoris. Petit à petit, il fit entrer sa langue dans son sexe tout en écartant de ses doigts, prenant soin de bien la stimuler.

Le temps passant, la Kitsune avait lâchée son repas pour venir se caresser les seins, remontant et descendant ses mains en suivant leurs courbes. Tandis qu’elle se cambre en arrière, elle manqua de tomber sous les coups de langues qui devenaient de plus en plus insistants.

Elle passa sa langue sur ses lèvres, venant se mordre la lèvre inférieur, tout en respirant de plus en plus fort, des gouttes de sueurs perlaient sur son front alors qu’elle s’affalait bruyamment sur la table en lui caressant la tête :

Haaan oui ! J’adore quand tu me bouffes la chatte continue comme ça, ça me fait mouiller.

Il n’avait plus aucune hésitation à présent, agissant avec rapidité et précision, ses mouvements provoquèrent de petites éclaboussures qui l’amenèrent à refermer ses cuisses sur sa tête.

C’est alors qu’elle sentait quelque chose de puissant l’envahir tandis qu’elle se lançait en arrière, poussant un grand gémissement et venant asperger Awyn de son nectar, celui-ci s’empressa d’en boire le plus possible et de la lécher afin de bien la nettoyer, en sachant que sa femme aime se sentir propre.

Iria avait maintenant la tête sur la table, bavant dessus et riant faiblement :

– C’était… Oh oui… Je n’ai pas les mots… ! »

Sortant de sous la table, Awyn affichait un sourire triomphale, sachant qu’il venait de la dompter à nouveau, Iria adorait cette pratique et, en général, si elle était satisfaite elle devenait bien calme et soumise.

Soudainement, il baissa son pantalon et poussa Iria à terre pour venir l’empaler violemment. Depuis qu’il avait quitté sa sœur, il n’avait pas débandé à cause d’Iria et ses provocations et il était maintenant tant qu’elle assume !  Un puissant râle sortit de la bouche de la Kitsune qui, toujours sous le charme de son précédent orgasme, trouvait cette pénétration divine. Ne parvenant plus à penser distinctement et en voulant encore plus, elle se mit à quatre pattes et se donna entièrement à lui comme il l’avait prévu. Ne lui laissant pas la possibilité de décider il la retourna sur le dos et, pliant ses jambes, les déposa sur ses épaules en venant presque retirer son sexe avant de l’enfoncer violemment butant au fond d’elle. Son sexe semblait emplir toute l’intimité de la renarde alors qu’il sortait et rentrait sa verge plusieurs fois de suite et lui faisant voir les étoiles.

Iria poussait de grand gémissement, ne vivant plus que pour cette épaisse verge qui la faisait monter à nouveau au ciel comme jamais.

Awyn se mit alors à faire de puissants vas-et-viens, sauvagement et brutalement, il empoignait fermement les cuisses de la belle, ne s’arrêtant pas et allant toujours un peu plus fort. Une fois, deux fois, cinq fois, 10 fois. Il continua ainsi, ne laissant à la Kitsune aucun répit, alors qu’elle n’arrivait plus à parler, s’étouffant presque sous le plaisir son visage déformé en « Ahegao ».Continuant de cette façon, il la retourna à nouveau, venant la plaquer au sol afin de lui permettre d’aller encore plus loin.Au bout de deux ou trois pénétrations, elle sentit la chaleur l’envahir et ses yeux se révulsèrent alors qu’elle jouissait. Awyn, dans un grand rugissement, la rejoignit en lui donnant une grosse claque sur la fesse qui résonna dans toute la taverne.

Ils s’affalèrent l’un sur l’autre, restant dans cette position longuement en haletant, incapables de reprendre leur souffle puis au bout d’un long moment, Awyn se releva et se rhabilla, faisant de même avec sa femme toujours envahie par le plaisir.

Il se leva alors et, tout en remarquant qu’il avaient fait fuir tout le monde, il régla leur ardoise puis, soutenant sa Kitsune, il l’aida à marcher pour quitter la taverne en profitant en même temps pour la peloter et se venger de son attitude en attaquant notamment ses attributs animaux, parfois en s’occupant de ses queues, parfois en lui mordillant une oreille mais aussi en frottant la main de la jeune fille contre sa verge, celle-ci lui caressant volontairement et avec plaisir.

Prenant le chemin du retour, ils décidèrent de rejoindre Astria et de se laver…Mais qu’elle ne fut leur surprise quand ils découvrirent qu’elle les attendait en tenue dominatrice, cravache à la main.La faisant claquer sur le sol, elle les fit agenouiller et se défoula sur eux en les fouettant et les malmenant à coup de divers objets. Elle s’amusa d’eux ainsi pendant plusieurs heures, utilisant plusieurs pratiques visant à les faire souffrir tout en accumulant le plaisir.

Si cela s’avéra plutôt efficace sur Awyn, ça l’était un peu moins sur Iria qui appréciait toute pratique sexuel et s’amusait volontairement à provoquer la rouquine juste pour en avoir plus. Une fois Astria calmée, ils allèrent se laver, se changer puis reprirent leur route. Ils se connaissent depuis tout petit et, les années passant, c’était devenu leur routine quasi-quotidienne. Vivant ainsi une vie de débauche, ils parcourent les villes à la recherche de nouvelles occupations ou de nouveaux amusements visant à les sortir de leur monotonie.

 

Si un jour, vous croisez une Neko, une Kitsune et un Humain ensemble, évitez-les sous risques de devenir leur jouet ou pire encore…

 

Donnez votre avis sur ce hentai (sans inscription)

Catégories hentai porno
Vidéos hentai porno streaming
Vidéo hentai streaming
 Manganiste sur Twitter  Manganiste sur Facebook Flux RSS Manganiste